Quel est l'avenir de la psychanalyse?


Le climat conflictuel de notre société, avec sa violence et ses injustices, est source d'angoisse et amène un certain nombre d'individu à aller consulter un thérapeute. L'objectif principal de cette démarche est d'apprendre à vivre avec ce réel, de trouver un sens à son existence ou à ses actes.

La tendance actuelle privilégie les thérapies comportementales au détriment de la psychanalyse.

Cet engouement pour les thérapies courtes qui définissent à l'avance un programme de progression s'explique par le désir d'immédiateté présent dans tous les domaines. Dans notre société, perdre du temps est devenu impensable et se projeter dans une psychanalyse n'est plus d'actualité. Pour aller mieux, on cherche à supprimer le symptôme et à trouver une solution rapide et efficace en adoptant un nouveau comportement.

La psychanalyse est vue comme une méthode désuète, longue, chère, amenant à une plus grande connaissance de soi mais incapable de mener à une guérison. Elle est malmenée, critiquée et pourtant, elle a su s'adapter aux nouvelles pathologies, aux mouvements actuels de notre société et à la personne. Le cadre est beaucoup moins rigide qu'à l'époque de Freud et le psychanalyste essaie de se mettre à la portée de chacun concernant les tarifs, le rythme des séances...

Elle prend en compte le patient dans sa globalité avec son histoire, son rythme, sa singularité et ses désirs. Son but est de travailler avec le symptôme pour en comprendre l'origine et non pas de le supprimer. La parole grâce à la libre association est centrale et le transfert est le moteur de la cure analytique. La psychanalyse considère que la parole va pouvoir modifier la place de celui qui parle car elle le rend sujet. Elle permet de prendre ce temps pour soi pour aller explorer ses carences affectives et renoncer à ses dysfonctionnements. Le sujet va acquérir au fil du temps et à son rythme une plus grande confiance et meilleure estime de lui-même, plus d'autonomie, une plus grande créativité et va pouvoir faire ses propres choix en composant avec la réalité. La psychanalyse permet de se libérer des obstacles et des barrières imaginaires qui empêchent de vivre pleinement sa vie de femme et d'homme. Elle ne cherche pas à supprimer le symptôme car celui-ci vient dire l'identité du sujet. Le symptôme se répète sans cesse pour chercher une satisfaction qu'il ne trouve jamais et demande à être entendu.Il révèle ce désir insatisfait, ce manque fondamental ancré au plus profond de soi et non accepté. Lui donner une place et un sens, va permettre au sujet de l'accepter comme étant une partie intrinsèque de lui-même et de composer avec lui. Il va pouvoir s'affirmer avec plus d'authenticité et s'ouvrir à la vie.

La psychanalyse a toute sa place aujourd'hui car, vouloir supprimer le symptôme n'est qu'une illusion et une quête sans fin.

Béatrice ROBIN

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Téléphone : 06 70 91 64 09

234, Avenue Charles de Gaulle

Bât A, Le Montmirail

84100 ORANGE

Siret n° 349 197 087 00050 - Adeli n° 84 600301 0

© 2017 by Béatrice Robin